Analyse des objets en argent

Les métaux ne sont pas à proprement parler datables. Les analyses que nous réalisons sur ces matériaux permettent cependant de récolter un grand nombre d'informations permettant de dire si l'objet étudié présente une composition et des altérations compatibles avec l'origine et l'ancienneté supposée de l'objet.  

L'argent, tout comme l'or, n'est jamais pur et est toujours utilisé sous la forme d'alliages naturels ou artificiels (cuivre, or, etc.).

L'analyse d'un objet en argent est réalisée à partir de microprélèvements de métal (microsections) et de prélèvements de surface (répliques) dans le but de déterminer la composition chimique de l'alliage et les processus d'altération.


Apports

Les alliages d'argent anciens présentent des altérations spécifiques qui se résument principalement à l'apparition de fissures à la surface du métal (cracks), fragilisant la structure du matériau. Ces fissures ne sont pas présentes lors de la fabrication d'un objet et sont liées à une altération longue, naturelle et intrinsèque à l'alliage.
Leur présence, ainsi que celle de nombreux autres produits d'altération (sulfures et chlorures d'argent, cuprite, ténorite, chlorure de cuivre s'il est allié au cuivre, etc.) sont autant d'indices que nous récoltons afin de déterminer une probable ancienneté de l'objet.

L'identification du processus de fabrication de l'objet, l'étude de la composition de l'alliage et l'analyse des inclusions (plomb, sulfure de cuivre, etc.) permettent de vérifier l'absence d'anomalies techniques en comparaison avec les données archéométallurgiques obtenues pour la/les civilisation(s) concernée(s).
L'étude des dépôts et leur interaction avec les produits de corrosion de la surface de l'alliage permettent de déterminer le milieu de conservation de l'objet, ou bien les traitements ultérieurs qu'il a pu subir, à la suite de sa découverte.



Méthodologie


La méthodologie employée pour l'étude de ces matériaux est similaire à celle employée pour les alliages cuivreux, seules les altérations spécifiques recherchées diffèrent dans leur nature et leur aspect. Une attention particulière est cependant apportée aux traces superficielles de fabrication (martelage, brunissage, laminage éventuel du métal) qui peuvent être significatives pour évaluer l'ancienneté de l'objet.

L'étude d'un objet en argent doit commencer par une observation générale, pour comprendre sa structure, sa technique de fabrication et évaluer son état d'altération. Elle peut être complétée par une radiographie par rayons X ou par rayons gamma. 

L'examen en microscopie optique et métallographique permet d'observer, sur une microsection, la présence ou non d'un gradient d'altération entre la matrice métallique et la surface du métal, ainsi que l'aspect de la corrosion. Elle permet aussi de noter la présence d'inclusions à l'intérieur de la matrice, leur forme, leur taille, leur couleur et leur proportion dans l'alliage.
Après une "révélation chimique" du métal, l'observation en microscopie optique révèle les étapes de fabrication de l'objet (fonte, recuit, martelage,...).

Cette étude est systématiquement associée à une analyse par microscopie électronique à balayage (MEB) couplée à une analyse élémentaire (EDX) afin d'identifier la composition de l'alliage (analyse semi-quantitative) et des inclusions. 
Ces analyses permettent également de déterminer la nature des produits de corrosion ainsi que des éventuels dépôts de surface.


+ En plus

Obtenir une composition très précise de l'alliage peut être nécessaire dans certains cas, où la détection d'élément traces (en dessous de 1% de la composition totale) peut être déterminante pour l'authentification. Nous proposons alors de réaliser des analyses de composition à l'aide de méthodes qualitatives et quantitatives très précises : WDX et/ou PIXE.

Études de cas
Analyse d'un vase Sican en Argent
Alliages cuivreux
Voir détail
Argent
Voir détail
Datation
Voir détail
Materiaux organique
Voir détail
Actualités
Découvrir
Peinture
Voir détail
Pierre
Voir détail
Verre
Voir détail
LABORATOIRE MSMAP
Analyse des objets d'art et archéologiques